Démission ou licenciement : ai-je droit au paiement de mes primes d’objectifs ?

démission ou licenciement : paiement de mes primes d'objectifs

Je quitte mon entreprise en cours d’année, dans quel cas ai-je droit à ma rémunération variable ?

C’est généralement au moment de l’embauche du salarié que les modalités de sa rémunération, qu’elle soit fixe ou fixe + variable, sont définies.

C’est donc le contrat de travail ou les avenants ultérieurs au contrat de travail qui précisent, quand une rémunération variable est prévue, les conditions de versement de cette dernière. La nature de la rupture est donc indifférente (sauf si le contrat de travail prévoit le contraire).

Quand il est prévu une rémunération variable, cette dernière s’applique généralement sur une année entière, soit l’année de la rupture ou l’année précédant celle de la rupture. S’il s’agit de l’année de la rupture, le salarié aura droit à sa rémunération variable prorata temporis, sauf si le contrat de travail conditionne le paiement de la rémunération variable à la présence du salarié pendant l’année entière.

Ce ne sera que dans le cas où la juridiction prud’homale considèrerait que le licenciement est infondé, que le salarié pourra récupérer sa rémunération variable, surtout s’il est licencié à la fin de l’année.

En revanche, s’il est prévu dans le contrat de travail que le salarié doit être présent dans l’entreprise au moment du paiement de la rémunération variable concernant l’année précédente, une telle clause n’est pas valable. Le salarié qui aura travaillé pendant toute l’année ne saurait être privé de la rémunération variable correspondante, ce en raison d’une condition de présence au moment du versement de la rémunération variable, l’année suivante.

Je quitte mon entreprise, vais-je payer des charges sociales et des impôts sur ma rémunération variable ?

Oui, la rémunération variable est un salaire soumis aux charges sociales ainsi qu’à l’impôt sur le revenu.

 

Indemnités

Charges sociales

Impôt sur le revenu

Eventuellement

Prorata rémunération variable

C.S.

I.R.

 


Indemnités au prorata : 13ème mois, primes d’objectifs, participation : Les questions qui peuvent vous intéresser

Démission ou licenciement : ai-je droit au 13ème mois ?
Démission ou licenciement : ai-je droit à l’intéressement-participation ?

Indemnités au prorata : 13ème mois, primes d’objectifs, participation : Les actualités qui peuvent vous intéresser

Prime de 13ème mois : comment ça marche ?

À propos de Cadre Averti

Conçu par Françoise de Saint Sernin, avocate spécialisée dans la défense des intérêts des cadres et dirigeants au sein du cabinet saintsernin-avocats.fr, Cadre Averti a pour ambition de répondre aux premières interrogations de salariés confrontés à un aléa de carrière. Ce site propose ainsi un grand nombre de fiches techniques permettant immédiatement de comprendre les enjeux d’un dossier et de se repérer dans le maquis des textes.

L'ACTUALITÉ

Critiquer son employeur en privé peut-il entrainer le licenciement ?

Un employeur apprenant qu'une de ses salariées a porté des critiques à son égard, dans un lieu privé, l'a licenciée pour faute . En avait-t-il le droit ? Un arrêt de la Cour de Cassation rendu le 15 juin 2022 rappelle sévèrement les limites de la liberté d’expression dont bénéficie le salarié et le risque que les propos soient assimilés à du dénigrement.

Canicule au travail : droits des salariés et obligations des entreprises ? 

Les épisodes de canicule ou de fortes chaleurs sont à l’origine de troubles pour la santé (déshydratation, épuisement thermique) voire d’accidents du travail dont certains peuvent être mortels (en...

Nous suivre


LE COMICS À LA UNE

Témoignages
Appel à témoignage

Vous avez vécu une situation professionnelle singulière qui n'est pas traitée par Cadre Averti ?
Vous pouvez nous en faire part de façon anonyme afin d'enrichir le site.

Laissez-nous un message à :
temoignage@cadreaverti-saintsernin.fr
Merci à vous
Françoise de Saint sernin

Avocate en droit du travail, a créé et anime le site Cadre Averti

Françoise de Saint sernin

Coordonnées du cabinet :

SCP Saint Sernin - 156, avenue Victor-Hugo - 75116 Paris
Tél : 01 40 67 95 93
saintsernin-avocats.fr