Facebook Script

Covid-19 – Le regard d’un chasseur de talents sur l’emploi dans le contexte de crise que nous traversons. Interview de Erwann GUILLORET 

Face à la crise sanitaire que nous traversons, quels sont les impacts sur l'emploi et le recrutement en particulier ? Alors que le métier de chasseur de talents est parfois peu connu par les salariés Cadre Averti interroge cette semaine Erwann GUILLORET. Il est Directeur et Fondateur de www.be-hive.fr, un cabinet de conseil en recrutement positionné sur les métiers de l’Assurance, de la Banque et de la Finance et nous explique l'impact du Covid19 sur son métier. 

Cadre Averti :  La crise sanitaire du Covid-19 a-t-elle un impact sur l’emploi ?

Erwann GUILLORET : La pandémie de Covid-19 provoque effectivement des effets dévastateurs sur l'emploi à l’échelle mondiale. Une majorité de la population active de la planète étant confinée, le coût social provoqué par la déstabilisation des chaînes de valeurs et la fermeture des usines sur l’ensemble des continents est sans précédent. Nous faisons face à un choc sur l’offre. Dans son rapport « Covid-19 et le monde du travail » du 29 avril 2020, l’Organisation Internationale du Travail (OIT) estime que les heures de travail dans le monde ont diminué au premier trimestre 2020 d’environ 4,5% (ce qui équivaut à environ 130 millions d’emplois à plein temps, sur la base d’une durée hebdomadaire de 48 heures) par rapport au quatrième trimestre 2019. Au deuxième trimestre 2020, le total des heures de travail dans le monde devrait être de 10,5% inférieur à celui du trimestre précédant la crise. Cela équivaut à 305 millions d’emplois à plein temps (1).

Cadre Averti :  Quel est l'impact du Covid-19 sur les recrutements ?

Erwann GUILLORET : Il n’aura finalement fallu que quelques jours pour que l’impact de la crise sur l’emploi se fasse ressentir. Les estimations indiquent que l’Europe devrait connaître 11,8% de perte d’heures de travail (ce serait 12,4% pour les États-Unis).

Dans ce contexte, le secteur du recrutement a été durement touché. En France, les acteurs du recrutement constatent que la crise actuelle est bien plus violente que celle des subprimes rencontrée en 2008. La réaction des entreprises a été immédiate avec l’arrêt ou le report de plus de 50% des missions de recrutement des non-Cadres et des Cadres de premier niveau. Cela dit, nous observons des secteurs d’activité épargnés par la crise. Mieux, certains cherchent à recruter massivement !

Cadre Averti : Quels sont les secteurs d’activités qui continuent à recruter ?

Erwann GUILLORET : Si de nombreuses activités sont à l’arrêt, certaines demeurent primordiales face à la pandémie de Covid-19, et des offres d’emplois sont à pourvoir ! Ce renfort en main d’œuvre est recherché dans des secteurs comme l’agriculture, l’agro-alimentaire, les transports, la logistique ou encore le médico-social. Et les employeurs peinent parfois à recruter ! 

Nous observons également que des postes de Cadres supérieurs et de Cadres dirigeants sont actuellement à pourvoir dans de nombreux secteurs d’activités, notamment dans ceux de l’Assurance, de la Banque et de la Finance pour lesquels nous travaillons, au sein desquels de nombreuses transformations sont à prévoir.

Cadre Averti : A quelles transformations faites-vous référence ? 

Erwann GUILLORET : Certains de nos clients préparent activement l’avenir. C’est le cas, en particulier, au sein du secteur de la Banque. A l’instar de la crise de 2008 qui avait entraîné une transformation en profondeur du paysage bancaire, il est probable que la crise liée au Covid-19 puisse accélérer la métamorphose de ce service. Les établissements bancaires ont très vite réagi au début de la crise avec la mise en œuvre de processus plus directs. Des évolutions qui étaient prévues dans des plans d’optimisation sur plusieurs années pourraient voir le jour dans les prochains mois seulement. Le service bancaire pourrait ainsi sortir transformé de cette période singulière. C’est dans ce sens que le recrutement de Cadres supérieurs et de Cadres dirigeants n’a pas subi de coup d’arrêt. 

Comme d’autres secteurs d’activités, en réponse à la crise actuelle, les établissements bancaires, en France, vont certainement accélérer un mouvement de transformation stratégique déjà engagé. Il est possible que le confinement renforce la place prise par les banques en ligne, les néo-banques ou bien la digitalisation des services des banques de détail traditionnels. Dans le cas où la démographie serait amenée à être rebattue en conséquence de la crise, avec un retour dans des territoires ruraux, le maillage du réseau d’agences pourrait être à nouveau étudié.

A l’image des établissements mutualistes, la gouvernance des banques pourrait être de plus en plus ancrée localement, avec une redynamisation des régions et la création locale d’activités. La crise impliquera-t-elle l’installation de nouveaux projets industriels que le secteur bancaire pourrait accompagner ? Aussi, comment répondre aux attentes de sens, environnementales, sociétales et de solidarité de la population ? Enfin, la protection de l’identité numérique est un débat très vif dans lequel la Banque prendra une place importante (développement de data bank afin de mieux gérer les données digitales des clients).

C’est bien dans ce contexte de transformation que ces projets de recrutement sont nés. Il est également à parier que de nouveaux métiers verront le jour dans les prochaines années !

Cadre Averti : Vos clients se sont-ils bien adaptés aux processus de recrutement à distance ?

Erwann GUILLORET : Oui. Les processus de recrutement à distance se sont, sans surprise, généralisés depuis le début du confinement. L’entretien en visioconférence s’est fait sa place dans le processus de recrutement puisqu’il est impossible de rencontrer les candidats en personne.

N’attendez donc pas la possibilité de rencontrer physiquement votre recruteur pour postuler aux offres d’emploi que vous visez ! 

(1) Observatoire de l’OIT: le COVID-19 et le monde du travail. Troisième édition Estimations actualisées et analyses 

 

A propos de www.be-hive.fr 

Fondé par Erwann GUILLORET, le cabinet BEHIVE inscrit dans son nom ce qui fait sa force : une expertise sectorielle et une démarche consciencieuse. BEHIVE est un cabinet de conseil en recrutement, par approche directe, positionné sur les métiers de la Banque, de l’Assurance et de la Finance.

A propos de Cadre Averti

Conçu par Françoise de Saint Sernin, avocate spécialisée dans la défense des intérêts des cadres et dirigeants, CadreAverti a pour ambition de répondre aux premières interrogations de salariés confrontés à un aléa de carrière. Ce site propose ainsi un grand nombre de fiches techniques permettant immédiatement de comprendre les enjeux d’un dossier et de se repérer dans le maquis des textes.




 

Partagez cet article :