Contestations

Un licenciement doit toujours être basé sur une cause réelle et sérieuse : une faute commise par le salarié, ou une raison économique par exemple. S'il considère que son licenciement est injustifié, le salarié dispose d'un délai d'un an pour le contester devant le Conseil de Prud'hommes.
Le recours à un avocat n’est pas obligatoire devant le Conseil de Prud’hommes. L’article R1453-2 du Code du travail l’autorise à faire appel non seulement à un avocat, mais aussi à l’un de ses collègues de travail, à son conjoint ou à un défenseur syndical pour assurer sa représentation, il peut également assurer sa défense tout seul. 
Comment contester un licenciement ?
Quels sont les cas de nullité du licenciement en droit du travail ? 
Puis-je obtenir des dommages et intérêts en raison du caractère vexatoire de mon licenciement ?

L'ACTUALITÉ

Critiquer son employeur en privé peut-il entrainer le licenciement ?

Un employeur apprenant qu'une de ses salariées a porté des critiques à son égard, dans un lieu privé, l'a licenciée pour faute . En avait-t-il le droit ? Un arrêt de la Cour de Cassation rendu le 15 juin 2022 rappelle sévèrement les limites de la liberté d’expression dont bénéficie le salarié et le risque que les propos soient assimilés à du dénigrement.

Canicule au travail : droits des salariés et obligations des entreprises ? 

Les épisodes de canicule ou de fortes chaleurs sont à l’origine de troubles pour la santé (déshydratation, épuisement thermique) voire d’accidents du travail dont certains peuvent être mortels (en...

Nous suivre

Témoignages
Appel à témoignage

Vous avez vécu une situation professionnelle singulière qui n'est pas traitée par Cadre Averti ?
Vous pouvez nous en faire part de façon anonyme afin d'enrichir le site.

Laissez-nous un message à :
temoignage@cadreaverti-saintsernin.fr
Merci à vous